Vous êtes ici :  Accueil
Forum en direct

La Locquenaysienne 2019 Dimanche 8 septembre 2019 avait lieu la Locquenaysienne après une édition 2018 que nous avions  appréciée nous voilà à nouveau avec Madame au départ de cette rando. Madame Bob s’élancera sur le 39 alors que nous nous élancerons sur le 50 avec Mika, Antho, et Phil, à ce moment-là je me dis qu’avec ces compagnons de routes ou plutôt de pistes je vais résorber grave. Nous nous élançons et avons du mal à voir la première flèche, nous nous disons à ce moment-là que nous allons devoir faire preuve d’attention, en réalité il n’en sera rien et nous avons pu réaliser notre périple vélocipédique sans l’ombre d’un doute. Le parcours est le même qu’en 2018 mais il est effectué en  sens contraire. Un petit commentaire personnel, ça n’a rien changé à la difficulté de certaines bosses. Je pense que vous vous en doutiez il faisait un peu frisquet au départ mais très vite nous nous sommes découvert car outre le fait que la température remontait le rythme adopté nous a rapidement mis en « surchauffe ». A noter que j’avais enregistré 15 segments sur le 50km il m’en manquait 2 que je n’avais pas trouvé, merci en l’occurrence à Romain me semble-t-il pour cette initiative. Lorsque nous arrivions à proximité d’un segment je prévenais le reste de la bande : « dans 150m segment, 100m, 50m, départ » j’avais l’impression à ce mot départ d’avoir appuyé sur un bouton booster, rassurez-vous ce n’est pas le Bob qui démarrait comme une fusée mais mes compères Mika et Phil, j’essayais tant bien que mal de limiter les dégâts mais ce n’était pas chose facile. Les deux fusées parfois se relevaient trop tôt car j’étais trop loin pour leur signifier la fin du segment, je sais que je vais en demander beaucoup serait-il envisageable de mettre des petits panneaux début et fin de segment ? Je vous concède que ce n’est pas souvent le cas sur les randos, personnellement les indications fournies par mon GPS étaient largement suffisantes. Antho a mis le clignotant car ses problèmes mécaniques inexpliqués (perte de pression) et une petite forme du moment lui ont fait prendre la tangente. Arrive le premier ravito, il y en aura 3 pour le 50 et 2 pour le 39, ou nous trouverons : Coca, jus de fruits, eau, pâtes de fruits, abricots sec, chocolat noir et au lait,des petites tartines de rillettes et du 4/4. Au moment de notre passage une bénévole était en train de demander un ravitaillement, Madame Bob m’a confirmé que le ravitaillement arrivait lors de son passage. La reprise après le ravito ne verra pas la cadence faiblir et ce malgré quelques passages où  ça tabassait pas mal l’avantage cette année c’est que la vitesse de passage étant supérieure on ressentait moins les bosses qu’en 2018. Après le 2ème ravito j’ai réussi à persuader Mika et Phil de continuer à leur cadence, ce qui m’a permis de prendre ma vitesse de croisière, les bosses étant moins nombreuses j’ai pu les garder en ligne de mire, même chose après le ravito N° 3, sur ce tronçon à noter un passage sur un domaine privée vraiment sympa. En résumé un parcours distrayant avec une concentration de bosses (dont 2 sévères) dans le milieu du parcours. Un balisage parfait, des ravitos de bonne facture et des bénévoles sympathiques, ajouté à ça un temps idéal pour rouler ça vous donne à l’arrivée des riders heureux. Pour les chiffres : 49.6 km en 2h33 avec 680m de D+ à 19.5 de moyenne. ...
09/09/2019 22:21
(par Bob85)
Vélo pour tous aux étangs chauds, Le Mans C’était la reprise pour le team des Vélociraptors crée à l’occasion des 24h00 du Belinois, au départ donc Micka notre leader incontesté et incontestable, Yohann le petit dernier de la bande pour ce qui est de l’ordre d’arrivée dans le team car sur le vélo il nous en fait voir de toutes les couleurs le p’tit jeune, Arnaud de retour d’un « stage » en altitude, Bruno le très probable 5ème élément des Vélociraptors pour 2020, Phil un des « survivor » du team VTT Sarthe, et votre serviteur Sieur Bob, Madame Bob partira de son côté en solo pour le 35 km. L’édition 2019 part un peu (complètement) à l’opposé de l’édition 2018, ce qui nous fait entrevoir un circuit roulant avec des portions sableuses. Les 3 premiers km s’effectueront à allure modérée, puis le rythme montera progressivement pour devenir soutenu voir plus par moments, partant vers Changé il était inconcevable de ne pas passer par les Rossays, je me suis rendu compte à l’occasion que cette bosse n’était pas aussi simple que ça quand on la découvre pour la première fois, un rider devant moi qui y passait pour la première a dû s’employer  ferme dans le passage caillouteux. Après les Rossays au bout de quelques Km nous sommes arrivés au premier ravito que nous avons dépassé de 50m malgré les indications de 2 bénévoles, mais nous avions les yeux rivés sur les panneaux situés à environ 100m de là, nous trouverons aux ravitos au nombre de 3 pour le 60km du coca, du jus de fruits, de l’eau, du chocolat, des abricots secs, du 4/4 et du pain d’épices à mon goût des pâtes de fruits auraient été les bienvenues mais nous accorderons la mention bien aux ravitos n’oublions pas qu’il y en avait trois, nous nous sommes d’ailleurs exclamés en arrivant au 3ème : « encore !!! » . Comme subodoré le circuit était roulant voir sur certaines portions très roulant, la moyenne finale vous le démontrera car malgré un départ prudent, des redémarrages progressifs après les ravitos et les pistes sableuses nous avons allègrement atteint les 22.5 de moyenne. Après le premier ravito notre ami Bruno nous laissera partir, un mois sans VTT ça laisse des traces. Le groupe sera emmené par Mika, Yohann et Phil qui imprimeront une bonne cadence, avec Arnaud nous nous contenterons de faire quelques apparitions en tête sur les parties roulantes avec pour bibi une prédilection pour les quelques parties bitumées. Pour ce qui est du marquage, j’allais oublier d’en parler, tout simplement car il n’y avait rien à redire pas l’ombre d’une hésitation, c’était tip-top. Au fil des ans je prends toujours autant de plaisir à faire cette rando bien organisée. Les chiffres 62.6 km (capteur de vitesse pas calibré super mes compères ont un peu plus ce qui explique les différences de moyenne)  à 22.3 de moyenne en 2h48 avec 480m de D+. ...
03/09/2019 08:56
(par Bob85)
Ce commentaire est rédigé depuis un bon moment, mais je ne l'avais pas diffusé sur le site historique, car je suis découragé et triste de voir le site décliner petit à petit, mais c'est en raisonnant de la sorte que le site disparaitra, alors en retard je diffuse ce sujet mais au moins il sera diffusé à défaut d'être lu.24H00 VTT du bélinois.Voilà le moment venu de vous narrer ces 24H00, mais toute histoire a undébut alors je vais commencer par le commencement. Plusieurs d’entre nous ontété intéressés lorsque la première affiche des 24H00 est sortie. C’est alorsque Cap’tain Mika a lancé « l’affaire », il a été l’initiateur, lacheville ouvrière de ce projet d’inscription. Premier temps trouver les riders,ceci fut fait au gré de nos  randosdominicales. Mika, Arnaud, Bruno et votre serviteur Jean-Philippe plus connusous le pseudo Bob se lancèrent dans l’aventure, cette équipe de copainsmanquait singulièrement d’expérience car parmi nous seul Arnaud avait déjàparticipé à ce genre d’épreuve. Bruno la mort dans l’âme dû quitter le navireafin de participer à un événement familial des plus important. Nous avons donctrouvé le quatrième larron toujours lors de nos discussions durant une rando,Yohann vint donc compléter le team des Vélociraptors. Il ne restait plus qu’às’entrainer ce qui fût fait. L’attente du jour J fût longue. Durant cetteattente nous suivions les différentes étapes de la réalisation du parcours avecla création d’ouvrages assez remarquables au demeurant, vous aurez constaté queje parle maintenant d’ouvrages et non plus d’obstacles, cette nuance vousl’aurez compris a son importance. Je tiens à féliciter tous les acteurs qui ontœuvré pour nous permettre d’avoir un parcours plus « fun ». Pour vousdire j’ai même compris l’utilité de la passerelle que j’avais décriée end’autres temps, elle nous permettait d’aller manger et consulter les résultatssans couper le circuit. Je dois avouer que mes craintes la concernant n’étaientpas justifiées, vous dire que je l’ai apprécié serait vous mentir mais vousdire que je l’ai détesté le serait aussi, par contre mes jambes en garderont unsouvenir ému. Parlons maintenant organisation je ne peux comparer car comme jele disais en préambule il s’agissait de mes premières 24H00. Arrivée sur sitenous avons trouvé facilement notre emplacement Cap’tain Mika en tant quecapitaine d’équipe a récupéré les plaques avec les puces et l’adaptateur pourl’accès à l’électricité s’en suivra la phase de montage du bivouac, nous nousrendons compte que la météo sera un élément prépondérant de cette épreuve, cardéjà la chaleur nous accable. Le bivouac monté il est temps de vérifier unpoint crucial, nos bières sont-elles fraiches eh bien oui elles le sont,première bonne nouvelle, les bonnes nouvelles se succéderont par la suite, carmalgré notre inexpérience nous ne serons pas trop à l’arrache dans la  gestion de l’épreuve. Du côté del’organisation à proprement parlé rien à redire pour une première c’est uneréussite totale, un circuit  dont lesorganisateurs ont su tirer la quintessence. Le balisage, avec de la rubalisetout le long, peut-être que quelques flèches fluo pour la nuit auraient été unplus sur les gros changements de direction, mais globalement c’était tout bon.Une bonne montée au début, avec la mise en place d’une moquette pour éviter lesplantages dans le sable, puis une descente piégeuse, un pierrier en montée quise dégradera au fil du temps avec la multiplicité des passages, puis lasuccession des ouvrages en bois, quelques racines traitresses parfois. Ensuitenous abordions des parties plus roulantes avec quelques singles et pas mal derelances à effectuer, et puis la fameuse passerelle juste avant la zone dechronométrage, en un mot un parcours pas aussi facile qu’on aurait pu lecroire. Pour ce qui est de la restauration nous avons eu droit à un repas debonne facture, et un petit déjeuner de qualité ces 2 prestations étantcomprises dans les 48 euros de l’inscription. Nous avions à notre dispositionles sanitaires du stade de foot, ce qui nous permettait entre autre de prendredes douches réparatrices. Au niveau du chronométrage assuré par Chronoteam toutm’a semblé nickel en tous cas je n’ai pas eu  bruit d’éventuelles problèmes. Nous avions unstand de ravitaillement en arrière de la zone de relais, tenu par des bénévolesdes plus souriants  comme tous lesbénévoles rencontrés durant ces 24H00, et un stand de réparation VTT tenu parHadrien LEGAGNEUR vélociste à Ecommoy. D’ailleurs sa présence fût salvatricepour les Vélociraptors car notre leader charismatique Cap’tain Mika juste avantle départ a rencontré un problème de frein nous obligeant à envisager des tasd’options entre autres échanges de vélos ce petit évènement a surtout mis lapression au petit jeune de la bande Yohann désigné tout à coup ...
28/08/2019 07:55
(par Bob85)
La D-Breil le 25 08 2019 ¬ Premier compte rendu de l’année sportive en considérant que la saison commence en septembre (on y était presque). Nous avons effectué cette rando de concert avec Madame Bob car il me fallait valider les transformations effectuées sur le Spad de ma dulcinée (chaine, cassette, plateau et roues) la veille malgré les réglages effectués sur pied d’atelier nous avions eu le droit à deux déraillements de chaine sur le 50 dents. Nous voilà donc partis pour le 35 km qui est la distance de prédilection de Madame Bob. Nous commencerons par un petit tour dans la ville, le marquage nous semble bon avec un fléchage orange fluo du plus bel effet, un parcours effectué sans erreur nous confirmera l’excellence du marquage, il y aura bien une petite erreur mais elle sera causé par un groupe arrêté devant les flèches à une intersection, le temps de voir 25km sur la flèche et de freiner nous avions effectué 50 m. Nous avons cependant aperçu un marcheur sur le parcours VTT car les flèches étaient de même couleur ce qui lui a probablement occasionné cette erreur malgré des marquages spécifiques. Sinon le parcours était assez roulant avec 2 ou 3 bonnes patates mais rien d’insurmontable. Je me suis fait doublé par Mika and Co puis Loïc et son binôme attitré qui eux étaient sur le 50, j’ai aussi croisé un routier qui m’a lancé un « salut Bob » des plus convivial je n’ai malheureusement pu identifier ce rider. Le ravito du 35 était positionné à mi-parcours on y trouvait du coca du jus de fruit et de l’eau, au niveau du solide il y avait du chocolat, des bananes, du 4/4 et de petits sandwichs aux rillettes donc RAS pour le ravito. Je vais maintenant pousser quelques coups de gueules, bien évidemment ça restera lettre morte mais se taire n’est pas forcement la bonne solution, et si seulement une seule personne tient compte de ce qui sera écrit ça sera déjà ça de gagné. Ce que je vais ici énoncer n’est pas du fait de l’organisation mais de la responsabilité individuelle ou collective selon les cas. Premièrement sur le parcours un rider qui avait perdu son feu arrière a fait demi-tour et s’est arrêté sur la piste, en sortie de virage à angle droit, de plus le vélo était en travers pour compliquer un peu la tâche de l’évitement. J’ai pu esquiver « l’obstacle » sans problème car je roulais avec Madame Bob et ce à une allure que je qualifierais de modérée, mais seul ou avec un groupe de fast en furious ça aurait pu faire mal. Deuxièmement j’ai doublé un groupe d’une trentaine de marcheurs qui occupait toute la route (j’ai bien dit la route, petite mais route quand même) Une voiture arrivant à vive allure aurait pu faire un joli strike. Troisièmement de trop nombreux riders n’avaient pas de casque !!! Pour résumer le tout c’était une bonne petite rando de reprise bien organisée elle aura contenté les randonneurs, un peu moins les Vttistes chevronnés. Pour les chiffres de la rando j’ai 34 km effectués à 13,4 de moyenne le tout effectué en 2h32 avec 416m de D+ pour strava ...
28/08/2019 07:36
(par Bob85)
La Rando du Maurier à la Fontaine Saint-Martin La grande interrogation du moment était sera-t-elle maintenue ? Car la veille la semi-nocturne de Lavardin avait été annulée par arrêté préfectoral. La question fût donc posée sur le site FB de la rando et la réponse apportée était claire, pas d’annulation. De plus l’Equipe Sportive Fontainoise a posté l’info sur le site Passion VTT Sarthe, départ avancé à 7h00 et pas de départ après 9h00, nous nous retrouvons quelques courageux pour un départ à 7h00, je pars avec Marc (Pininfarina) et deux de ses compères la cadence me parait bonne mais comme d’habitude je lâche prise dans les bosses, heureusement pas trop nombreuses, et je m’applique à revenir progressivement dans les portions plates, le circuit est roulant mais quelques passages herbeux nous obligent à appuyer un peu plus fort sur les pédales. Les 3 ravitos, pour le 75, sont biens répartis sur le parcours, nous trouverons pour nos requinquer coca, eau, banane, chocolat, 4/4 et pain d’épices. Le fléchage était bon avec des flèches de différentes couleurs pour les circuits en l’occurrence noire pour le 75. Après le deuxième ravito un membre du quatuor, en reprise après un mois d’inactivité vélocipédique lèvera un peu le pied, après un petit conciliabule nous formons 2 binômes et chaque binôme roulera à sa cadence avec un regroupement au 3ème ravito. N’étant pas reparti en même temps que mes compères je finirai en solo en ayant, au gré de la configuration terrain, visuel sur mes compagnons de rando, à l’arrivée nous avons bénéficié d’un petit sandwich et d’une boisson. Au final la chaleur  n’était pas au rendez-vous comme on aurait pu le craindre, au départ un petit 16° nous a permis de partir à la « fraîche » et le 25° à l’arrivée était des plus supportable. A l’arrivée j’ai croisé Jérémie que j’ai eu beaucoup de mal à reconnaitre, je l’avais jusqu’à maintenant toujours vu casqué « lunetté » et le fait de le voir dans le costume organisation m’a un peu (beaucoup) dérouté. Les chiffres : 74 km en 3h41 à 20 de moyenne et avec 600m de D+. En résumé bonne petite rando à refaire ou à faire pour ceux qui ne connaissent pas à noter que sur les 7 euros de l’inscription 1 euro est destiné à l’association Handi’fée.   ...
02/07/2019 07:44
(par Bob85)
Rando Saint Cosme en Vairais Première rando de l’année faite avec le beau temps, heureusement une grande partie du parcours sera effectué dans des zones ombragées. Arrivé à Saint Cosmes le fléchage nous indique que le départ a lieu à Contres, à la sortie de Saint Cosmes une flèche m’envoie sur la gauche ce qui ne correspond pas à la direction de Contres, je fais 50 m et une nouvelle flèche m’indique la direction contraire !!! Je fais demi-tour et prends la direction de Contres  ce qui s’avérera être la bonne option. Inscription rapidement faite je prends le départ et d’entrée ça grimpe bien, pas de pourcentage effrayant mais une montée longue et progressive, idéale pour se réchauffer, bon ce n’était pas vraiment nécessaire car dès le départ la température avoisine les 20° et cela fera comme la bosse du début ça montera progressivement. Pour ce qui est du D+ au bout de 10 km je suis à 200m et 14 de moyenne sur mon Polar V650 et que je finirai la rando avec 530m,   tout ça pour vous dire que ça montait bien, sur la fin heureusement ça se calmera après le ravito  n°2. Pour couronner le tout en début de rando le 50 ne passe pas je reste dans le meilleur des cas sur le 42 ce qui avec mes qualités de grimpeur (justement je n’en ai pas) sera particulièrement pénible. Mais je décide de continuer de la sorte jusqu’au 1er ravito, et il en sera fait ainsi. Le circuit est dans l’ensemble « tape cul » avec quelques passages sur des pistes herbeuses où le rendement est nul, d’autres pistes empierrées sur lesquelles la vitesse chutait de façon considérable. Le marquage s’il n’était pas tip-top permettait d’effectuer la rando sans se tromper cependant le marquage au sol n’était parfois visible  qu’au dernier moment, mais pas de quoi faire basculer la rubrique fléchage en négatif. Au niveau des 2 ravitos pour le 50 RAS, à noter que le premier situé dans une descente a dû occasionner quelques tout-droit ce qui fait qu’un membre du ravito s’est positionné avec un panneau pour nous alerter de notre arrivée sur le ravito. Au début de loin, avec le soleil je me suis dit que l’organisation avais fait fort en prévoyant des pom-pom  girls. Me voilà donc lancé en plein réglage du dérailleur arrière et je commence à regretter mon shimano XT malheureusement pour moi le XT 12 vitesses est arrivé trop tard. Mais je pense que pour ma prochaine transmission je me retournerai vers nos amis nippons. Au niveau du circuit en me référant aux commentaires de 2017 je m’attendais à trouver plus de route, route qui au demeurant nous permettait de récupérer un peu, à noter 2 descentes pierreuses particulièrement piégeuses mais bien indiquées au départ du tronçon et  avec en plus du rose fluo sur les grosses pavasses. A l’arrivée un petit sandwich de rillettes et un verre de cidre pour en terminer cette rando bien sympa certes les puristes n’y auront pas forcément  trouvé leur bonheur mais le terme rando ne sous-entend pas 10000m de D+ et parcours « trialisant ». Pour les chiffres 49.95 km en 2h51 à 17.5 de moyenne et 633m de D+. ...
03/06/2019 11:04
(par Bob85)
Recherche
 
Fermer
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  1155442 visiteurs
  9 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 262 membres
Connectés :
membresgege
Calendrier VTT
Traces GPS
Tchat TEam72

Désolé, réservé aux membres

Météo en Sarthe
Vidéos

YouTube.png

Vimeo.png

TEam

logo.png

 
Newsletter
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
268 Abonnés