Vous êtes ici :  Accueil
Forum en direct

La Gamelle Trophy 2019 Petit retour sur la Gamelle, pour moi elle commence le samedi par le parcours du 50km à effectuer avec GPS, à noter que les fichiers GPX nous ont été envoyés dans la semaine précédant la Gamelle, par mail. Au départ je retrouve Julien, Manu, et Naka mais pas question pour moi de rouler avec ces fusées. Au départ la température est proche des 30° ce qui impliquera pour moi la mise en place d’un 2ème porte bidon sur le vélo car l’unique ravito de ce périple est situé au 31ème km. Dès le départ je trouve un groupe de 4 ou 5 riders dont l’allure me convient. Les 3 premiers km sont fléchés puis nous arrivons à une affiche qui nous annonce que le fléchage est terminé. Nous voilà donc partis pour l’aventure, curieusement nous avons de petites flèches rouges sur fond blanc qui nous maintiennent sur la bonne piste, cela me laisse perplexe et je me dis que ça doit correspondre à un autre parcours  j’obtiendrai la réponse en voyant un panneau « parcours pédestre 17km » je me dis à ce moment-là que des riders inattentifs pourraient se laisser embarquer lorsque les parcours se séparerons. Malgré les flèches je reste concentré sur mon GPS ce qui ne semble pas être le cas de mes compagnons de route qui suivront une énième flèche rouge qui les fera tourner à droite contrairement aux préconisations du GPS, bien sûr un « à gauche » salvateur les remettra sur droit chemin  ce qui pourrait paraitre paradoxale. Le parcours est sympa, pas hyper technique mais l’enchainement des difficultés fini par user un peu. Avant le ravito nous aborderons une bosse qui me donnera l’impression d’avoir pris un tapis roulant à contre-sens j’avais l’impression que cette bosse ne se terminerait jamais. 800m avant le ravito mon maillon rapide lâchera, je pense que cela est dû au saut de chaine  que j’avais eu lors de ma rando précédente car étant en descente j’avais continué à pédaler et fait des nœuds avec ma chaine, je pense que le maillon a dû prendre cher  à ce moment-là, petite opération de maintenance rapidement effectué (changement du maillon), puis je rejoins le ravito. Sur place on requinque le bonhomme avec du coca, des bananes, des barres chocolatées du pain d’épices et du chocolat. N’ayant vidé qu’un bidon je me dis que mon deuxième bidon suffira  pour les  20 derniers km ce qui sera effectif. Nous aurons le plaisir de patauger dans un petit ru sur environ 4 ou 500m. Après le ravito je continuerai mon chemin sans erreur topo grâce à mon vieux polar V650 qui malgré les critiques qu’il reçoit parfois à fait le job sans problème. A ce sujet j’ai durant la rando été doublé puis redoublé par des riders qui avaient du « choisir » de faire quelques boucles supplémentaires. A l’arrivée j’avais très exactement 51 km au compteur, on recharge les accus au ravito pour d’autres il faudra réellement recharger les accus (5 ou 6 VTTAE croisés sur le parcours). Voilà pour ce qui est de la première partie de l’ultra, je salue cette bonne initiative de TA qui nous a permis de rouler dans des zones sympas et sans embouteillage. La suite que je vais vous conter, ne sera vous vous en doutez, pas du même acabit.  La vraie Gamelle Voilà le 2ème volet de cet Ultra premier petit problème mon heure de départ 8h45, je sais il faut partir plus tôt, promis en 2020 je ferai l’Ultra en célibataire ce qui me permettra de partir dès potron-jacquet. En ce 22 septembre Madame Bob partira  pour le 20km et je pars comme initialement prévu pour le 60. Dès le début les jambes ne sont pas trop présentes et je commence à me dire que je pourrais peut-être éviter certaines boucles du 60 puis j’envisage de me rabattre sur le 50 voire même le 35. Puis une fois la bête échauffée le sourire revient et mes prévisions pessimistes disparaissent. La cadence est satisfaisante et je retrouve un rider avec qui j’avais terminé hier, nous roulons de concert et ça nous redonne du baume au cœur. Puis arrive la première petite descente un peu cabossée et là ça commence ça descend les mains sur les freins  et bien sûr pas moyen de passer de toutes façons la colonne est si longue que doubler est totalement illusoire. Quelques belles pistes nous permettent d’enfin doubler, pour l’instant ça va à peu près mais sur d’autres singles du parcours ce processus recommence, puis viendra le coup fatal à mes yeux,  nous voilà à l’arrêt et devant nous une interminable colonne de riders à l’arrêt, diantre !!! que se passe-t-il donc car nous sommes dans une portion plate du circuit. Y aurait-il un obstacle sur la piste y aurait-il, plus grave, un blessé. Bien évidemment dans ce genre de situation il y a des « champions » qui tentent de doubler alors que nous sommes dans une partie qui ne le permet pas. J’aurais pu utiliser un autre mot que champions mais quelques brides de l’éducation que j’ai reç ...
26/09/2019 22:20
(par Bob85)
La Locquenaysienne 2019 Dimanche 8 septembre 2019 avait lieu la Locquenaysienne après une édition 2018 que nous avions  appréciée nous voilà à nouveau avec Madame au départ de cette rando. Madame Bob s’élancera sur le 39 alors que nous nous élancerons sur le 50 avec Mika, Antho, et Phil, à ce moment-là je me dis qu’avec ces compagnons de routes ou plutôt de pistes je vais résorber grave. Nous nous élançons et avons du mal à voir la première flèche, nous nous disons à ce moment-là que nous allons devoir faire preuve d’attention, en réalité il n’en sera rien et nous avons pu réaliser notre périple vélocipédique sans l’ombre d’un doute. Le parcours est le même qu’en 2018 mais il est effectué en  sens contraire. Un petit commentaire personnel, ça n’a rien changé à la difficulté de certaines bosses. Je pense que vous vous en doutiez il faisait un peu frisquet au départ mais très vite nous nous sommes découvert car outre le fait que la température remontait le rythme adopté nous a rapidement mis en « surchauffe ». A noter que j’avais enregistré 15 segments sur le 50km il m’en manquait 2 que je n’avais pas trouvé, merci en l’occurrence à Romain me semble-t-il pour cette initiative. Lorsque nous arrivions à proximité d’un segment je prévenais le reste de la bande : « dans 150m segment, 100m, 50m, départ » j’avais l’impression à ce mot départ d’avoir appuyé sur un bouton booster, rassurez-vous ce n’est pas le Bob qui démarrait comme une fusée mais mes compères Mika et Phil, j’essayais tant bien que mal de limiter les dégâts mais ce n’était pas chose facile. Les deux fusées parfois se relevaient trop tôt car j’étais trop loin pour leur signifier la fin du segment, je sais que je vais en demander beaucoup serait-il envisageable de mettre des petits panneaux début et fin de segment ? Je vous concède que ce n’est pas souvent le cas sur les randos, personnellement les indications fournies par mon GPS étaient largement suffisantes. Antho a mis le clignotant car ses problèmes mécaniques inexpliqués (perte de pression) et une petite forme du moment lui ont fait prendre la tangente. Arrive le premier ravito, il y en aura 3 pour le 50 et 2 pour le 39, ou nous trouverons : Coca, jus de fruits, eau, pâtes de fruits, abricots sec, chocolat noir et au lait,des petites tartines de rillettes et du 4/4. Au moment de notre passage une bénévole était en train de demander un ravitaillement, Madame Bob m’a confirmé que le ravitaillement arrivait lors de son passage. La reprise après le ravito ne verra pas la cadence faiblir et ce malgré quelques passages où  ça tabassait pas mal l’avantage cette année c’est que la vitesse de passage étant supérieure on ressentait moins les bosses qu’en 2018. Après le 2ème ravito j’ai réussi à persuader Mika et Phil de continuer à leur cadence, ce qui m’a permis de prendre ma vitesse de croisière, les bosses étant moins nombreuses j’ai pu les garder en ligne de mire, même chose après le ravito N° 3, sur ce tronçon à noter un passage sur un domaine privée vraiment sympa. En résumé un parcours distrayant avec une concentration de bosses (dont 2 sévères) dans le milieu du parcours. Un balisage parfait, des ravitos de bonne facture et des bénévoles sympathiques, ajouté à ça un temps idéal pour rouler ça vous donne à l’arrivée des riders heureux. Pour les chiffres : 49.6 km en 2h33 avec 680m de D+ à 19.5 de moyenne. ...
09/09/2019 22:21
(par Bob85)
Vélo pour tous aux étangs chauds, Le Mans C’était la reprise pour le team des Vélociraptors crée à l’occasion des 24h00 du Belinois, au départ donc Micka notre leader incontesté et incontestable, Yohann le petit dernier de la bande pour ce qui est de l’ordre d’arrivée dans le team car sur le vélo il nous en fait voir de toutes les couleurs le p’tit jeune, Arnaud de retour d’un « stage » en altitude, Bruno le très probable 5ème élément des Vélociraptors pour 2020, Phil un des « survivor » du team VTT Sarthe, et votre serviteur Sieur Bob, Madame Bob partira de son côté en solo pour le 35 km. L’édition 2019 part un peu (complètement) à l’opposé de l’édition 2018, ce qui nous fait entrevoir un circuit roulant avec des portions sableuses. Les 3 premiers km s’effectueront à allure modérée, puis le rythme montera progressivement pour devenir soutenu voir plus par moments, partant vers Changé il était inconcevable de ne pas passer par les Rossays, je me suis rendu compte à l’occasion que cette bosse n’était pas aussi simple que ça quand on la découvre pour la première fois, un rider devant moi qui y passait pour la première a dû s’employer  ferme dans le passage caillouteux. Après les Rossays au bout de quelques Km nous sommes arrivés au premier ravito que nous avons dépassé de 50m malgré les indications de 2 bénévoles, mais nous avions les yeux rivés sur les panneaux situés à environ 100m de là, nous trouverons aux ravitos au nombre de 3 pour le 60km du coca, du jus de fruits, de l’eau, du chocolat, des abricots secs, du 4/4 et du pain d’épices à mon goût des pâtes de fruits auraient été les bienvenues mais nous accorderons la mention bien aux ravitos n’oublions pas qu’il y en avait trois, nous nous sommes d’ailleurs exclamés en arrivant au 3ème : « encore !!! » . Comme subodoré le circuit était roulant voir sur certaines portions très roulant, la moyenne finale vous le démontrera car malgré un départ prudent, des redémarrages progressifs après les ravitos et les pistes sableuses nous avons allègrement atteint les 22.5 de moyenne. Après le premier ravito notre ami Bruno nous laissera partir, un mois sans VTT ça laisse des traces. Le groupe sera emmené par Mika, Yohann et Phil qui imprimeront une bonne cadence, avec Arnaud nous nous contenterons de faire quelques apparitions en tête sur les parties roulantes avec pour bibi une prédilection pour les quelques parties bitumées. Pour ce qui est du marquage, j’allais oublier d’en parler, tout simplement car il n’y avait rien à redire pas l’ombre d’une hésitation, c’était tip-top. Au fil des ans je prends toujours autant de plaisir à faire cette rando bien organisée. Les chiffres 62.6 km (capteur de vitesse pas calibré super mes compères ont un peu plus ce qui explique les différences de moyenne)  à 22.3 de moyenne en 2h48 avec 480m de D+. ...
03/09/2019 08:56
(par Bob85)
Recherche
 
Fermer
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  1196909 visiteurs
  10 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 266 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Calendrier VTT
Traces GPS
Tchat TEam72

Désolé, réservé aux membres

Météo en Sarthe
Vidéos

YouTube.png

Vimeo.png

TEam

logo.png

 
Newsletter
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
269 Abonnés